+ (33) 04 71 59 79 34
Français
Bienvenue, accédez à votre compte
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Je m'inscris

Je n'ai pas de compte, je m'inscris
Mon panier (0) |  0,00 €
Total :  0,00 €


Comment installer un thermomètre sur une étuve

fleur_de_lys
Bonjour, J'ai lu qu'il était préférable d'installer un thermomètre sur son étuve pour vérifier la température lors du fixage. Mais comment s'y prendre ? la température étant à l'intérieur de l'étuve? Il y a surement un moyen .... D'autre part, j'ai remarqué qu'après avoir fixer pendant 2 h il ne reste presque plus d'eau au fond de la cuve et que la résistance de ce fait n'est plus recouverte par l'eau... laisse t'on " bouillir trop longtemps " ... Notre club vient d'acheter une étuve horizontale électrique et ce serait dommage qu'après sa première utilisation elle soit déjà abimée ! Merci pour vos conseils
posté le 12/11/2010 9:39Citer
anonyme

#1

bonjour,
Il est rtès facile d'installer un thermomètre sur une étuve, qu'elle soit verticale ou horizontale.

- verticale: acheter un thermomètre avec"palpeur" et percer un trou du diamétre du palpeur dans "le couvercle ogive" de l'étuve et visser le thermomètre. C'est tout.
-Horizontale: faites la même chose mais fixer le thermomètre dans un coin du couvercle afin qu'il ne risque pas de toucher le rouleau de fixage.

Vous trouverez des thermomètres dits avec palpeur dans les magasins de bricolage où les magasins spécialisés en chauffage. c'est un article en général bon marché.

Pour l'utilisation je procède de la manière suivante avec mon étuve verticale.

Lorsque l'eau bout dans le récipient je pose mon étuve sur celle-ci puis lorsque le thermomètre indique 100 C° je compte 60 minutes de fixage. C'est tout.

Cordialement

Pierre willocq
posté le 26/10/2010 à 11:16
Queenjo

#2

Petite question, M. Willocq,

Les 60 minutes, est-ce quelque soit la longueur de soie à fixer?
Merci pour vos excellentes interventions.

A+ :)
posté le 27/10/2010 à 11:18
anonyme

#3

bonjour,

Pour ce qui me concerne OUI mais pour être honnête je ne fixe plus 25 ou 30 mètres à la fois comme auparavant. Toutefois lorsque j'étais chez Arty's je fixais aux alentours de 20 mètres et ce pendant 1 heure à 100 C°.

Pour être parfaitement clair je vous donne le temps réel requis pour fixer les couleurs du type étuvable:

30 minutes à 102 C°

et ce dans une étuve normale. Lorsque je travaillais sur la gamme de couleurs je fixais mes essais en 20 minutes car intervenait alors la notion de pression, chose qui n'existe pas dans nos étuves et c'est tant mieux car beaucoup moins dangereux.


Je tiens à rappeller que lorsque je parle d'une heure à 100 C° ( il m'arrive souvent que la température monte à 102 voire 103 C°), il s'agit du temps décompté à partir du moment ou le thermomètre m'indique cette température.

Narurellement si vous avez la moindre apréhension et du temps à passer , vous pouvez ajouter 15 voire 30 minutes à votre temps de fixage. Cela ne servira pas à grand chose sinon à vous rassurer, par contre il est totalement ridicule de fixer pendant des heures, le record m'étant parvenu aux oreilles lors d'un "concours" organisé durant mes cours au Chambon étant de 6 heures !!!

Pour ce qui concerne la quantité d'eau j'utilise environ 3 litres d'eau dans une étuve de type H2o à gaz. Il m'en reste la moitié à la fin du fixage. Pour les étuves à résistance électrique je n'en ai aucune expérience toutefois faites bien attention de ne pas tomber en panne sèche sinon bonjour la soie cuite et donc foutue.

cordialement

Pierre Willocq
posté le 27/10/2010 à 16:47
Queenjo

#4

Bonsoir,

Pour le thermomètre, un thermomètre identique à celui utilisé pour les stérilisateurs (conserves) fera-t-il l'affaire ?

merci et à bientôt.
posté le 28/10/2010 à 0:21
anonyme

#5

bonjour,

Si votre thermomètre "à confiture" réagit à la chaleur de la vapeur il fonctionnera parfaitement dans une étuve horizontale. Le tout sera de bien l'installer en veillant à bien faire le joint à l'endroit où il pénètrera dans le couvercle de l'étuve.

par contre pour une étuve verticale il est mieux d'installer un thermomètre que j'appelle " à palpeur". Ne pouvant joindre de dossier photos à mon courrier je vais essayer de vous le décrire. Cela se présente comme un cadran cylindrique, une face vitrée pour voir la graduation de la température et l'autre face de laquelle sort un petit cylindre en métal pourvu d'un pas de vis et d'un écrou. Il suffit de percer le dôme de votre étuve du diamètre de ce petit cylindre, de l'introduire puis de le visser.

cordialement

Pierre Willocq
posté le 28/10/2010 à 10:55
fleur_de_lys

comment installer un thermomtre sur une étuve#6

Bonjour Mr Willocq,
Merci pour vos précieux conseils et c'est dommage que vous n'ayez pas d'exérience avec l'étuve H2O électrique.
En effet, nous sommes "tombé en panne sèche" comme vous le dites dans votre précédente réponse car après 1 h 30 d'étuvage , il n'y avait presque plus d'eau au fond de l'étuve et de ce fait la résistance n'était donc plus recouverte d'eau. Il semble toutefois que les soies n'ont pas subi de dégât.
Peut -être qu'une lectrice de ce forum pourra me donner quelques conseils dans ce domaine ?
Il nous a été dit par ailleurs, qu'il fallait remettre de l'eau , après environ 1 h d'utilisation ....mais c'est " galère" de rouvrir et de refermer ensuite.
D'autre part, le bouton d'allumage est, quant à lui ,gradué de 1 à 7, quand l'eau bout, à quel niveau doit-on le redescendre ??
Beaucoup de club utilise des étuves électriques , alors comment faites - vous ??????
Merci pour vos témoignages dans ce domaine
posté le 12/11/2010 à 8:55
anonyme

#7

bonjour,
Désolé de ne pouvoir vous aider car comme je vous l'ai indiqué je me contente de la même étuve hyper simple et ce depuis 30 ans, mais je profite A TITRE PERSONNEL de cette occasion pour conseiller à tout les utilisateurs d'étuve d'aller vers ces outils simples.
En effet la sophistication "marketing" de ces étuves ne présente aucun intérêt technique. Une étuve se résume à un tuyau posé sur un récipient dans lequel on fait bouillir de l'eau et dont on utilise la vapeur . UN POINT C'EST TOUT ! Il est vrai qu'il existe des étuves horizontales ,et encore une fois ceci n'engage que moi, elles sont bien plus difficiles et risquées à utiliser.
Dans votre courrier une chose me fait bondir: IL FAUT REMETTRE DE L'EAU DURANT LE FIXAGE !!! c'est une abbération totale due à l'horizontalité faisant sévaporer beaucoup plus rapidement l'eau contenue du fait de son étalement sur une surface plus grande que dans un pot à contenance verticale. Par comparaison il en serait de même si on laissait sécher un liquide...
En effet le fait d'ouvrir votre étuve fait immédiatement baisser la température de l'eau et vous oblige à prolonger votre fixage , et ce comme vous le dites avec les risques encourus.
Pour ce qui concerne le bouton d'allumage gradué, dont je ne comprends pas l'utilité de la graduation, la logique voudrait de le laisser positionner sur le maximum, le but d'un fixage étant d'obtenir la chaleur maximum et non pas de "mitonner, voire laisser frissonner" une quelconque recette. Vous verrez qu'un jour quelqu'un proposera le bain-marie !!
Comme vous pouvez le constater ma réponse est " légèrement" plus corsée que d'habitude mais il arrive un moment où certaines abbérations finissent par lasser .......Il bien entendu bien que mon "coup de gueule" ne s'adresse pas à vous directement, mais votre courrier m'a donné l'occasion de le faire

cordialement

Pierre Willocq
posté le 12/11/2010 à 9:39


HAUT